L’histoire de la compagnie Hors Champ // Fuera de Campo est intrinsèquement liée à celle d’Olga Mesa, danseuse, chorégraphe et artiste visuelle, considérée depuis les années 1990 comme une figure clef de la danse contemporaine espagnole. Sa quête d’une écriture du corps singulière l’amène à affirmer la part de l’intime dans la représentation. Dès ses premiers travaux, animée d’un profond souci de transversalité, elle entreprend des collaborations avec d’autres artistes et d’autres champs de la création, notamment le cinéma, la littérature et les arts plastiques.

Depuis 2013, la direction artistique de la compagnie est partagée avec Francisco Ruiz de Infante, artiste visuel et multimédia, également enseignant à la Haute École des Arts du Rhin (Strasbourg/Mulhouse).

Le projet d'origine centré sur les relations entre la danse contemporaine et l'image s'est métissé avec d'autres langages artistiques, dans un esprit de contamination réciproque. Clairement positionné sur une ligne de recherche et d'expérimentation, il relie dorénavant la danse à la performance, aux arts audiovisuels, aux arts plastiques et aux arts multimédia (avec ses écritures spécifiques).

Avec ce projet artistique singulier, la compagnie revendique le débordement des schémas habituels du spectacle vivant et le cadre d'une compagnie de danse stricto sensu. En effet, elle produit des spectacles pour les espaces scéniques, mais aussi des « objets artistiques » d’ordre chorégraphique adaptables à d’autres contextes. Le projet "Carmen // Shakespeare", qui scelle la collaboration entre les deux artistes, a été initié en 2012. Il a depuis généré quatre pièces scéniques, plusieurs films, installations, textes et de nombreux ateliers de transmission. Il a été produit et diffusé en France, Espagne, Portugal, au Maroc, en Amérique du Sud et aux Caraïbes.

fueradecampo.fr

Carmen // Shakespeare : le dernier Acte, celui de la mort

L’Acte III "Plancton" s’est terminé sous le signe du "grotesque", de la honte. Honte de qui ? Honte de quoi ?

Si ce dispositif n’arrive pas à aimer ce qu’il voulait aimer, ou à vivre ce qu’il prétendait vivre, peut-il finalement se montrer soi-même comme un amant échoué ?

Le dernier Acte démarre avec ce paysage, cette narration en ruine, avec son obsolescence, et finalement c’est peut-être l’agonie du dispositif de l’amour qui se joue et qui tente de résister pour qu’advienne…

Les deux principaux protagonistes s’approchent vers le présage de la mort par différents chemins et, chacun, de manière autonome.

LUI, va demander aux autres de se sacrifier et mourir à sa place. ELLE, déjà morte, se prépare pour revenir à la vie.

Ce double jeu de reflets va nous ouvrir la possibilité d’une deuxième chance, d’une alternative pour se retrouver ! Comment altérer leur destin final ? Comment favoriser la possibilité d’une vie renouvelée ? Plusieurs portes d’entrée vont nous emmener vers des univers parfois sombres et contradictoires, rempli de doutes et de malentendus, mais dans lesquels il y aura toujours le doute d’un temps étendu et souligné où un grand air de fête pourrait être partagé.

Mise en scène

Olga Mesa & Francisco Ruiz de Infante

Date et lieu de création

14 décembre 2018
Centre Culturel André Malraux - Scène Nationale de Vandœuvre-lès-Nancy

fueradecampo.fr/-ledernieracte