Organisé par l’association La Cigogne enragée, Chacun son court propose durant six jours une cinquantaine de projections, de nombreux temps d’échanges ainsi que des événements dans une douzaine de lieux à travers la ville.

Parmi les courts métrages qui concourent en Compétition Officielle, seront notamment présentés :

Cajou

de Claude Lepape, tourné l’an dernier à Reims

Gros chagrin

de Céline Devaux, soutenu par la Région Grand Est

Les Indes Galantes

du réalisateur alsacien Clément Cogitore

Le festival incite également au développement de projets en favorisant rencontres et interactions : le projet "Coulisses du Court" notamment, initié en 2017, est une journée de travail qui s’articule autour d’une table ronde, d’un entretien avec des professionnels de l’audiovisuel et d’une séance de pitch.

L’ensemble de la programmation est à retrouver sur chacunsoncourt.eu